jeudi 2 novembre 2017

Fête fatale de William Katz

Titre: Fête fatale 
Auteur: William Katz

Genre: Thriller

Édition:   Le livre de poche 
Publier: 2/10/2013


Pages:  285 Pages
Prix: 6€90

jeudi 29 juin 2017

Un appartement à Paris de Guillaume Musso

Titre: Un appartement à Paris
Auteur: Guillaume Musso

Genre: Thriller

Édition:  XO Éditions
Publier: 30/03/2017


Pages:  484 Pages
Prix: 21,90€



Quatrième de couverture :

Paris, un atelier d'artiste caché au fond d'une allée verdoyante. 
Madeline l'a loué pour s'y reposer et s'isoler. 
À la suite d'une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours. 

L'atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l'assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd'hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d'unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires. 

Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.


Mon avis : 

Étant fan de l'auteur depuis des années, c'est avec un grande satisfaction que je me suis précipité en libraire le jour de la sortie de son dernier roman.
C'est toujours aussi délicieux de découvrir un nouvel univers de Guillaume Musso chaque année.

Le synopsis tourne autour de la peinture, je m'y suis jamais vraiment intéressé et l'auteur à réussi à captiver mon attention sur cet art. On sens l'intérêt que l'auteur a pour la peinture et ça à était un bonheur de découvrir une de ses passions à travers son roman.

Le livre se divise en 3 parties, l'auteur mets en place les scènes, l'ambiance, il décrit les personnages dont on s'attache rapidement. Pour ensuite, nous faire entrer dans un suspens haletants où à la fin de chaque chapitre on à l'envie de continuer jusque le dénouement finale. Les rebondissement s'enchaînent je suis vraiment rentrée dans cette histoire comme si j'y étais ! et pour moi c'est Bingo ça ! C'est ce que j'aime chez Guillaume Musso il arrive à me captiver dans ses romans .. Une sensation d'enquêter avec Madeleine et Gaspard. L'auteur aborde un sujet fort dans le livre qui ne peut que me toucher, je ne le dévoilerai pas dans ma chronique ce serait spoiler.

Ce n'est pas mon préféré de l'auteur, mais néanmoins j'ai beaucoup apprécier de retrouver la plume de l'auteur qui est toujours aussi addictive.
Superbe lecture mais pas de coups de coeur, certaines choses dont je me suis douter qui n'ont pas était une surprise.

J'ai appréciée retrouver Madeline, un personnage que j'ai rencontrée dans l'appel de l'ange (vous pouvez lire " un appartement à Paris " sans avoir lu " l'appel de l'ange").

Concernant la couverture, la sensation de touché une toile est très agréable, j'aime beaucoup l'objet livre. 

Citation et passages:

"l'art est un incendie qui naît de ceux qu'il brûle..."

"la couleur blanche...la couleur des spectres et des fantômes...celle de la lumière primate et de l'éblouissement...de la pureté de la neige, de l'innocence, de la virginité...la couleur totale qui, a elle seule, symbolise aussi bien la vie que la mort".

"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certain d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde 



L'écriture : addictive, fluide, captivante, agréable 

Les points négatifs : Manque de surprises sur certains points...notamment la fin je m'attendais à autre chose mais pas décevante pour autant ...

Les points positifs : personnages attachants, découverte de l'art de la peinture, un descriptif des toiles très bien détailler, de bons rebondissements.

MA NOTE : 16/20 





dimanche 16 avril 2017

Une forêt obscure de Fabio M.Mitchelli

Titre: Une forêt obscure
Auteur:  Fabio M.Mitchelli

Genre: Thriller

Edition: Robert Laffont ( la bête noire ) 
Publier: 2/03/2017


Pages:  393 Pages
Prix: 20€


Quatrième de couverture : 


« Je n'ai rien d'un monstre. Je suis là uniquement pour nourrir l'esprit de la forêt, en lui offrant la chair de la jeunesse. » Daniel Singleton, alias Robert Christian Hansen (1939-2014), le monstre d'Anchorage. 

À Montréal, Luka diffuse sur le Web les images des animaux qu'il torture, puis celles de son amant qu'il assassine à coups de pic à glace. Pour enquêter sur une telle affaire, il faut un flic borderline comme Louise Beaulieu.
En Alaska, dans la petite ville de Juneau, deux jeunes filles sont découvertes en état de choc. Pour comprendre, il faut un flic comme Carrie Callan, qui va exhumer les vieux secrets et regarder le passé en face.
Le point commun à ces deux affaires : Daniel Singleton, un tueur en série. Du fond de sa cellule, il élabore le piège qui va pousser Louise à aller plus loin, toujours plus loin... Jusqu'à la forêt de Tongass, là ou le mensonge corrode tout, là ou les pistes que suivent les deux enquêtrices vont se rejoindre.

Ce roman est librement inspiré du meurtre commis par Luka Rocco Magnotta en 2012, ainsi que des crimes de Robert Christian Hansen, qui a violé et assassiné 17 femmes entre 1971 et 1983.






Mon avis : 

Quel thriller ! un sacré voyage dans une forêt obscure très sombre ! Un livre dur , brut !
 Fabio Mitchelli nous fait découvrir un décor bien installé on est plongé directement dans l'univers de l'auteur, un bon dépaysement et la manière dont il a relié les deux affaires est superbement bien construit ! 

On sens le travail que l'auteur a fait pour réaliser ce roman, les scènes sont très bien décrites et les explications ( légistes , médicales , hiérarchie des services de police ... ) sont très bien expliquer

Les personnages sont superbement bien travaillés , la manière dont Fabio Mitchelli arrive à faire intégrer son lecteur dans les pensées sombres de ses personnages est incroyable ! 

Les deux enquêtrices sont attachantes avec un passé difficile et un quotidien dont personnes ne les envies , j'ai éprouvée pas mal de compassion pour elles pendant ma lecture ce qui rend cette histoire encore plus sombre. 

J'aime beaucoup la marque de fabrique de l'auteur de mélanger faits réels et fiction , notamment avec son précédent livre ; la compassion du diable.

Je ne raterai aucun rendez-vous littéraire avec Fabio et j'attend son prochain avec impatience ! 

ET LA FIN OHHHHH MAIS C'EST PAS VRAI ! CETTE FIN ! :-)))

Quel thriller , ca fait du bien ! 






L'écriture :  Des chapitres très courts, avec des révélations qui donne envie de tourner les pages, encore et encore , UN PAGE-TURNER moi je vous le dit ! 

Les points négatifs :  /

Les points positifs : Je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer avec ce livre ! Personnages profonds, décor bien installé, le mélange fiction et réalité est superbement bien construit ! et .. la fin ! oh lalala dingue ! 

Ma note : 20/20 bien sur ! 



samedi 8 avril 2017

La femme à droite sur la photo de Valentin Musso

Titre: La femme à droite sur la photo
Auteur:  Valentin Musso

Genre: Policier

Edition: Seuil
Publier: 2/03/2017


Pages: 432 Pages
Prix: 19€90


Quatrième de couverture :


Los Angeles, 1959. L’actrice Elizabeth Badina se volatilise durant le tournage du film qui devait faire d’elle une star. Enlèvement? Meurtre? Disparition volontaire? Malgré l’enquête conjointe de la police et du FBI, l’affaire ne sera jamais résolue.

1998. Après un succès fulgurant au box-office qui a fait de lui la coqueluche d’Hollywood, le scénariste David Badina affronte une traversée du désert. Incapable de mener à bien le moindre projet, il est contacté par Wallace Harris, légende vivante du 7e art et metteur en scène paranoïaque, qui lui demande de travailler au scénario de ce qui sera sans doute son dernier film. Ils ne se sont jamais rencontrés mais un lien unit les deux hommes : Wallace Harris n’est autre que le réalisateur du drame policier qui devait lancer la carrière d’Elizabeth, la mère de David. Et l’un des derniers à l’avoir vue vivante.

En acceptant son offre, le scénariste va tenter de découvrir ce qui est arrivé à sa mère quarante ans plus tôt. Quitte à déterrer de vieux secrets qui feront voler sa vie en éclats.



Mon avis :

Si je m' attendai à cela !? ... à un bon policier oui, mais pas à ressentir des montagnes russe d'émotions

Valentin Musso nous à offert de son talent une belle pépite, un polar qui m'aura donner les larmes aux yeux .. il y a des passages dans ce livre d'une émotion forte,... cette histoire m'a remuée , enfants, ...parents n'importe qui peut se mettre à la place de David Badina et le comprendre ceux qui va vivre va être incroyable, en rentrassent l'enquête au sujet de sa mère, Elizabeth Badina.

Dès le début du roman , on est plongé dans l'univers tout de suite , on va accompagné David Badina, scénariste de 40 ans , qui va apprendre à découvrir et connaître une mère qui n'a pas connu, déterminer à avoir le fin mot de cette histoire nous allons en tant que lecteur être entrainer de rebondissements en rebondissements.

Les personnages sont travaillés, attachants, le personnage qui m'a le plus fasciné est Elizabeth, L'auteur à travers des flash-back en nous projetant en 1959 en plein tournage..,.. dans l'intimité de l'actrice.. j'ai pu apprendre à connaître Elizabeth Badina en tant qu'artiste , ainsi qu'au fur et à mesure des indices que va trouver David, on découvre la femme qu'elle était en même temps que son fils ce qui est assez troublant et touchant.

La fin à carrément était une surprise pour ma part ! je me suis fait tout les scénarios possible dans ma tête mais j'étais loin de la vérité ! Une claque

L'auteur à réussi d'une main de maître un immense suspens haletant, et à nous envoyé vers un voyage à Hollywood.

Cette histoire me restera marqué ce n'est qu'une fiction mais une fiction débordante de réalisme ,.. secrets de famille, politique, showbiz , les préjugés de l'époque ... vous donnez plus de détails serait vous spoiler mais LISEZ LE ! 

Ce livre nous plonge dans le Hollywood , dans le monde du cinéma , pendant ma lecture je me suis souvent dit :  ... mais je verrais bien ce roman adapté à l'écran ! ... De voir Elizabeth Badina prendre vie et incarnée Vivian.... 

Quelques extraits :  

< La vie est un risque... >

< Mais pour construire quelque chose de solide, encore eût-il fallu que je me sente solide moi-même. Or - et je me demandai comment il m'avait fallu tant d'années pour m'en rendre compte - j'étais rester un gosse effrayé et malheureux qui attend que sa mère rentre le soir à la maison >

< Elizabeth Badina n'avait pas les pieds sur terre , non , mais les yeux dans les étoiles .. , ... elle avait approché la gloire et senti la chaleur des sunlights, même si elle s'y était brûlé les ailes comme un papillon ... >

< La nature ne nous déçoit jamais ... Elle ne fait que rendre ce qu'on lui à donné. >

< Je n'ai pas envie de faire d'elle une icône ! Je veux retrouver une mère, tout simplement. >

< Seuls, l'amitié et l'amour peuvent nous donner l'illusion que nous ne sommes pas seuls... >





L'écriture : agréable, touchante, réaliste, bien construire j'ai beaucoup aimé les aller retour entre le passé et le présent, on va de révélation en révélation , un PAGE TURNER  

Les points négatifs :  /

Les points positifs : Des personnages attachants, un bon suspens, une fiction qui reflète la réalité. Une fin qui vous laisse bouche bée!

MA NOTE : 20/20 C'EST UNE PEPITE ! un coup de coeur !





jeudi 16 mars 2017

Quelqu'un à qui parler de Cyril Massarotto

Titre: Quelqu'un à qui parler
Auteur:  Cyril Massarotto

Genre: Contemporaine

Edition: Edition XO
Publier: 9/02/2017


Pages: 269 Pages
Prix: 18€90


samedi 25 février 2017

Cinquante nuances plus claires de EL.James

Titre: Cinquantes nuances plus claires
Auteur:  E.L James

Genre: Romance

Edition: JC Lattès
Publier: 2013


Pages: 594
Prix: 17€



Quatrième de couverture : 

A présent réunis, Ana et Christian ont tout pour être heureux : l'amour, la fortune, et un avenir plein de promesses. Ana apprend à vivre dans le monde fastueux de son M. Cinquantes Nuances sans perdre son intégrité ni son indépendance tandis que Grey s'efforce de se défaire de son obsession du contrôle et d'oublier son terrible passé. Mais bientôt, alors que tout semblait leur sourire, le destin les rattrape et leurs pires cauchemars deviennent réalité... Un happy end est-il possible pour Grey et Ana ?







Mon avis :

C'est avec nostalgie que je termine cette saga ( le tome1 à était un coup de coeur , le 2 également , même meilleur encore ! <3 )
Dans ce tome3 ( c'est celui que j'ai le moins aimé ) , j'ai pris plaisir à retrouver Christian et Ana leurs romance à encore évoluer , christian s'est engagé avec Ana.

Je dois dire que l'histoire tourne en rond pendant plus de la moitié du roman , mais après cela, la lecture est délicieuse il y a de l'émotion, du drame , du suspense est oui, mais dommage que tout cela démarre trop tardivement dans le récit .. 
La fin de la saga m'a plu mais cela reste sans surprise cela devait se terminer ainsi je pense.

Ecriture : toujours beaucoup trop de répétitions, fluide et simple 
Point positif : les personnages sont attachants, il y a de l'émotion, suspense ....  et une belle fin de saga
Point négatif : L'histoire tourne en rond dans une grande partie du livre.

Ma note : 15/20 

vendredi 24 février 2017

Hygiène de l'assassin de Amélie Nothomb

Titre: Hygiène de l'assassin
Auteur:  Amélie Nothomb

Genre: Contemporaine

Edition: Le Livre De Poche
Publier: 2014


Pages: 222 Pages
Prix: 5€10

Quatrième de couverture : 


Prétextat Tach, prix Nobel de littérature, n'a plus que deux mois à vivre.
Des journalistes du monde entier sollicitent des interviews de l'écrivain que sa misanthropie tient reclus depuis des années. Quatre seulement vont le rencontrer, dont il se jouera selon une dialectique où la mauvaise foi et la logique se télescopent. La cinquième lui tiendra tête, il se prendra au jeu. Si ce roman est presque entièrement dialogué, c'est qu'aucune forme ne s'apparente autant à la torture.
Les échanges, de simples interviews, virent peu à peu à l'interrogatoire, à un duel sans merci où se dessine alors un homme différent, en proie aux secrets les plus sombres. Premier roman d'une extraordinaire intensité, où Amélie Nothomb, 25 ans, manie la cruauté, le cynisme et l'ambiguïté avec un talent accompli.